Mes inspirations d’automne 2022

L’automne est arrivé ! Je dois dire que ce n’est pas vraiment ma saison préférée (je préfère le beau temps et le soleil du printemps ou de l’été), mais j’essaye de me focaliser sur les aspects positifs de cette saison, et il y en a ! La décoration cozy, les bougies réconfortantes, les feuilles des arbres qui changent de couleur, la mode très sympa, pouvoir bouquiner au coin du feu et boire une boisson chaude délicieuse… En cette période qui n’est pas facile pour beaucoup, anxiogène même pour un bon nombre, je vous souhaite de bien prendre soin de vous, de prendre le temps de vous reposer et de vous détendre… de ralentir et profiter de chaque petit bonheur. Belle saison automnale à tous ! 🙂

Photos : aufeminin ; ava.be ; cotemaison ; deavita ; fabmood ; vogue ; photo by Dave Hoefler

Les livres que j’aimerais découvrir – septembre 2022 : femmes au 17ième siècle, trouble psychique et passé trouble

Photo by Emma Dau on Unsplash
  • Les sorcières de Pendle, Stacey Halls
Image : Décitre

Résumé : « Lancashire, Pendle, 1612. À 17 ans, Fleetwood Shuttleworth est enceinte pour la quatrième fois. Mais après trois fausses couches, la maîtresse du domaine de Gawthorpe Hall n’a toujours pas donné d’héritier à son mari. Lorsqu’elle croise le chemin d’Alice Gray, une jeune sage-femme qui connaît parfaitement les plantes médicinales, Fleetwood voit en elle son dernier espoir. Mais quand s’ouvre un immense procès pour sorcellerie à Pendle, tous les regards se tournent vers Alice, accusée comme tant d’autres femmes érudites, solitaires ou gênantes. Alors que le ventre de Fleetwood continue de s’arrondir, la jeune fille n’a plus qu’une obsession pour sauver sa vie et celle de son bébé : innocenter Alice. Le temps presse et trois vies sont en jeu. Être une femme est le plus grand risque qui soit. »

Ce roman semble parfait pour l’automne, et évoque une période historique que je connais peu : celle des procès pour sorcellerie… Il parle des conditions de vie des femmes au 17ième siècle en Angleterre, des dangers qu’elles encourent et notamment des terribles procès pour sorcellerie qui ont eu lieu à Pendle. J’ai entendu beaucoup de bien à propos de ce roman.

  • Je t’ai rêvé, Francesca Zappia
Image : Babelio

Résumé : « Vous, les gens normaux, êtes tellement habitués à la réalité que vous n’envisagez pas qu’elle puisse être mise en doute. Et si vous n’étiez pas capables de faire la part des choses ? Jour après jour, elle se retrouve confrontée au même dilemme : le quotidien est-il réel ou modifié par son cerveau détraqué ? Dans l’incapacité de se fier à ses sens, à ses émotions ou même à ses souvenirs, mais armée d’une volonté farouche, Alex livre bataille contre sa schizophrénie. Grâce à son appareil photo, à une Boule Magique Numéro 8 et au soutien indéfectible de sa petite sœur, elle est bien décidée à rester saine d’esprit suffisamment longtemps pour aller à l’université. Plutôt optimiste quant au résultat, Alex croise la route de Miles, qu’elle était persuadée d’avoir imaginé de toutes pièces… Avant même qu’elle s’en rende compte, voilà que la jeune femme se fait des amis, va à des soirées, tombe amoureuse et goûte à tous les rites de passage de l’adolescence. Mais alors, comment faire la différence entre les tourments du passage à l’âge adulte et les affres de la maladie ? Tellement habituée à la folie, Alex n’est pas tout à fait prête à affronter la normalité. Jusqu’où peut-elle se faire confiance ? Et nous, jusqu’où pouvons-nous la croire ? »

Ce roman suit une jeune femme souffrant de schizophrénie, et je trouve que c’est important de parler des troubles psychiques, d’enlever les stigmas autour de ces conditions psychologiques. Les critiques que j’ai pu lire sur ce livre sont très positives. J’ai très envie de découvrir ce récit.

  • Un jeune homme si tranquille, Yves Viollier
Image : Fnac

Résumé : « Roger Martin les a séduits. Il a été accueilli dans ce bourg dont le narrateur est le maire, comme un ami de toujours. Veuf, à plus de soixante-dix ans, il avait besoin d’une famille. Et tous lui ont ouvert les bras. Il est devenu le père, le grand-père, le vieil homme que les jeunes aiment bien. La déception a été aussi violente que l’amour et l’amitié avaient été doux. Le fil du temps s’est tendu. Roger, en jeune homme, est alors apparu dans sa vérité. L’Occupation avait été ce théâtre où il a joué un rôle funeste. »

Ce roman semble très intéressant. Il s’agit d’un roman historique sur la seconde guerre mondiale, qui soulève un thème pertinent, celui du passé d’un vieil homme qui se présente aujourd’hui comme bien sous tous rapports, mais qui aurait joué un rôle terrible pendant la guerre. C’est ce que vont découvrir ses amis. Je n’ai encore jamais lu de récit sur cette thématique.

Voilà pour mes envies lecture du moment ! Et vous, quelles sont les vôtres ? A bientôt ! 🙂

Ma commande Fnac – septembre 2022

.

Hello à toutes et tous ! J’espère que vous allez bien ! Avec une carte cadeau que j’ai reçue à Noël dernier, j’ai décidé de craquer pour des livres à la Fnac… Voici ce que j’ai choisi 🙂

  • The anxiety journal, Corinne Sweet

Ce journal est un livre pour s’aider soi-même, si on souffre d’anxiété. L’auteur a inclut dedans des exercices de type TCC (thérapie cognitivo-comportementale) ainsi que des techniques de pleine conscience. On peut prendre des notes, faire à l’écrit les exercices sur le journal, écrire ses impressions…

  • Les sorcières de Pendle, Stacey Halls

« Lancashire, Pendle, 1612. À 17 ans, Fleetwood Shuttleworth est enceinte pour la quatrième fois. Mais après trois fausses couches, la maîtresse du domaine de Gawthorpe Hall n’a toujours pas donné d’héritier à son mari. Lorsqu’elle croise le chemin d’Alice Gray, une jeune sage-femme qui connaît parfaitement les plantes médicinales, Fleetwood voit en elle son dernier espoir. Mais quand s’ouvre un immense procès pour sorcellerie à Pendle, tous les regards se tournent vers Alice, accusée comme tant d’autres femmes érudites, solitaires ou gênantes. Alors que le ventre de Fleetwood continue de s’arrondir, la jeune fille n’a plus qu’une obsession pour sauver sa vie et celle de son bébé : innocenter Alice. Le temps presse et trois vies sont en jeu. Être une femme est le plus grand risque qui soit. »

  • La pleine conscience, Ilios Kotsou

« La mindfulness ou pleine conscience est un état de conscience qui résulte d’une attention au moment présent. C’est une manière d’être ouvert à la vie telle qu’elle se présente à nous, à nos émotions, à notre corps et ce, d’instant en instant. Selon le Professeur Jon Kabat-Zinn, vivre en pleine conscience, c’est embrasser la vie dans toute sa richesse. Ilios Kotsou vous propose ici de nombreux exercices qui vous aideront à utiliser et à approfondir cette pratique aux multiples vertus, reconnue par les plus grands scientifiques : parmi ses bienfaits, celui d’arriver à gérer et réduire le stress ou encore à prévenir la rechute dépressive. Utiliser la pleine conscience au quotidien, c’est chercher à porter sur la vie un regard neuf pour l’apprécier dans toute sa richesse ! »

  • Trois, Valérie Perrin

« 1986. Adrien, Etienne et Nina se rencontrent en CM2. Très vite, ils deviennent fusionnels et une promesse les unit : quitter leur province pour vivre à Paris et ne jamais se séparer.
2017. Une voiture est découverte au fond d’un lac dans le hameau où ils ont grandi. Virginie, journaliste au passé énigmatique, couvre l’événement. Peu à peu, elle dévoile les liens extraordinaires qui unissent ces trois amis d’enfance. Que sont-ils devenus ? Quel rapport entre cette épave et leur histoire d’amitié ? Valérie Perrin a ce don de saisir la profondeur insoupçonnée des choses de la vie. Au fil d’une intrigue poignante et implacable, elle nous plonge au cœur de l’adolescence, du temps qui passe et nous sépare. »

  • Le silence des vaincues, Pat Barker

« Elle était reine. Briséis de Lyrnessos, vénérée et respectée. Mais, hors des murs du palais, la guerre de Troie fait rage et bientôt la cité de Lyrnessos tombe sous les assauts grecs. En quelques heures, Briséis voit son mari et ses frères massacrés ; de reine, elle devient esclave. Un trophée parmi d’autres pour l’homme qui l’a conquise : le divin Achille dont les générations futures chanteront les exploits. Captive du camp grec, Briséis doit choisir : se laisser mourir ou survivre. Survivre comme un défi à la barbarie des dieux et des hommes, survivre pour raconter, enfin, son histoire. L’histoire de la femme par laquelle la guerre de Troie a basculé. Et avec elle, après 3000 ans de silence, ce sont les voix de toutes les femmes laissées muettes par l’Histoire qui s’élèvent. Esclaves, prostituées, guérisseuses, effacées au profit des faits d’armes des guerriers. Avec une précision historique remarquable et un style dans la plus pure tradition homérique, Pat Barker fait naître sous nos yeux une Iliade féminine magistrale. »

  • Les Maccoy tome 5 – Le Trèfle et l’agneau, Alexiane Thill

« Pendant près de trente ans, Lachlan O’Connor a été le garant de l’ordre en Écosse, le défenseur du Code auquel les Clans se soumettent pour éviter que leurs conflits ne dégénèrent en bains de sang. Mais alors que l’affrontement entre Campbell et MacLeod s’intensifie, le Trèfle doit admettre qu’il est dépassé par les évènements. Son autorité remise en question, il voit l’œuvre de sa vie au bord de l’effondrement. Et ça, c’est sans compter un nouveau problème qui vient s’ajouter à la longue liste de ceux qu’il doit gérer : le retour de Megan MacCoy à Édimbourg… Megan a laissé le système clanique et son titre d’héritière derrière elle pour offrir à sa fille, Catherine, une vie stable. Mais quand son passé la rattrape jusqu’à Londres, elle n’a pas d’autre choix pour protéger sa famille que de se tourner vers Lachlan, dans l’espoir qu’il lui vienne une nouvelle fois en aide afin de disparaître. Cependant, ces retrouvailles rouvrent de nombreuses blessures, et déclenchent une série de conséquences que ni Megan ni Lachlan n’auraient pu anticiper. Alors que l’Écosse vacille au bord du chaos, échapperont-ils au pire ? »

Merci beaucoup pour votre lecture ! Connaissez-vous certains de ces livres ? A bientôt ! 🙂

Lecture : Les femmes d’Heresy Ranch, de Melissa Lenhartd

Image : Décitre

Résumé : « Colorado, 1873. Après la mort de son mari, Margaret Parker décide de continuer à s’occuper de son ranch. À ses côtés, celles qu’elle considère comme sa famille : deux sœurs, Joan et Stella, une cuisinière, Julie, et Hattie, une ancienne esclave au passé aventureux. Mais des femmes seules sur un ranch ont vite fait d’exciter toutes les convoitises, et bientôt elles sont dépossédées de leurs biens. Elles n’ont plus, chacune, qu’un cheval, et le choix qui reste dans l’Ouest américain à celles qui ont tout perdu : se marier ou se prostituer. Ces femmes-là vont néanmoins trouver une option inédite pour survivre : tourner le dos à la loi dont elles ont été les victimes et prendre les armes pour se faire justice. Le gang Parker est né. Bien vite, les exploits de cette mystérieuse bande de femmes défraient la chronique et les Pinkerton se mettent sur leur piste. »

J’ai adoré ce roman, ce magnifique récit d’aventure parlant d’un groupe de femmes hors-la-loi, dans le grand ouest Américain, durant les années 1870. Mais ce roman n’est pas seulement un superbe roman d’aventure. Il s’agit aussi d’une histoire qui a comme thème l’amitié, l’amour, la loyauté, la confiance. Il traite du sujet de la résilience, des souffrances vécues en tant que femme dans le Far West du 19ième siècle, et des souffrances encore plus terribles dues au fait d’être une femme noire… Car ce roman parle également de discriminations et de racisme, de violences et de maltraitances…

C’est aussi une histoire sur la sororité. En effet, ces femmes de différentes origines et statuts sociaux, avec des passés bien distincts, des tempérament bien différents, vont décider de vivre ensemble, loyales, solidaires les unes avec les autres. Et unies. Unies par l’amitié, et même par un lien beaucoup plus fort : celui de faire partie de la même famille. Bien au-delà des liens du sang.

Image : Fnac

Ainsi, les femmes d’Heresy Ranch vont faire face à de terribles épreuves. Pour prendre leur revanche face à des hommes qui leur ont pris tout ce qu’elles avaient, qui se croient tout permis et pensent qu’elles ne valent rien, elles décident de devenir un groupe de femmes hors-la-loi et de montrer qu’elles peuvent gagner leur indépendance. Qu’elles peuvent être les égales des hommes. Elles vont ainsi tout faire pour vivre selon leurs propres règles, contre la société patriarcale qui leur interdit d’être libres. Elles vont se battre pour leur sécurité. Elles vont faire preuve d’audace et de courage.

Dans ce roman, on trouve de l’action, des rebondissements, des fusillades, des braquages, des retournements de situation, sans oublier les saloons, les paysages incroyables, les mustangs sauvages… c’est à dire l’ambiance du Far West, qui transparait à chaque chapitre. On a vraiment l’impression d’y être, d’être immergé dans cet univers, tant l’auteure s’est bien documenté. On apprend plein de choses sur cette période de l’Histoire, la période de la conquête de l’Ouest. Il faut absolument noter que les personnages, les différentes membres du groupe, sont vraiment géniaux. Chacun avec leurs qualités, leurs défauts. Ce sont des héroïnes qui resteront dans ma mémoire. J’ai été triste de refermer le livre à la fin, tant j’ai aimé ce récit. Il s’agit d’un roman féministe et humaniste, qui me marquera longtemps sans aucun doute. Un western au féminin passionnant !

Et vous, connaissez-vous ce roman ? Merci beaucoup pour votre lecture ! A bientôt !

Mes favoris d’août 2022 🐳

Photo by Philip Jahn on Unsplash

Hello à toutes et à tous ! J’espère que vous allez bien… Aujourd’hui je souhaite vous présenter mes favoris du mois d’août avec différentes catégories : roman, livre, beauté… C’est parti 🙂

Séries

  • Anatomie d’un scandale
Image : allociné

Synopsis : La vie privilégiée de Sophie vole en éclats quand des secrets scandaleux font surface et que James, son mari et politicien de haut vol, est accusé d’un crime choquant.

J’ai trouvé ce programme très intéressant car il s’agit d’une série qui nous plonge dans un procès avec comme sujet central la question du consentement, une question tellement importante. Durant ce procès, chaque partie tente de faire entendre sa voix et on se rend vite compte que de nombreux éléments, révélations, vont s’ajouter au fur et à mesure des épisodes. Des surprises sont en effet bien présentes. On est plongé dans la politique et le système judiciaire anglais. On suit également les bouleversements que vivent les personnages suite à ces accusations, notamment en ce qui concerne Sophie et Kate. Le scénario est bien écrit, avec finesse et efficacité de mon point de vue.

  • Rebelde
Image : allociné

Synopsis : « Alors que l’EWS se prépare à accueillir une autre promotion et que de nouvelles amours et amitiés fleurissent, une société secrète menace de briser les rêves musicaux des élèves. »

J’avoue que j’avais quelques doutes à propos de cette série (j’avais peur que ce soit une série un peu trop ado). Et finalement j’ai beaucoup apprécié cette série mexicaine pleine de peps, de musique, de rebondissements. Je l’ai trouvé très prenante, divertissante, pleine de fraicheur. Avec des personnages auxquels je me suis attachée. Il s’agit en effet d’une série super entrainante. Les musiques sont au top. Si vous recherchez une série accrocheuse, qui vous mettra de bonne humeur, vous allez adorer. J’ai déjà regardé les deux premières saisons, et j’attend avec impatience la troisième.

Romans

  • Aliénor d’Aquitaine, tome 3 : L’hiver d’une reine
Image : Babelio

Résumé : Emprisonnée par son mari Henri II Plantagenêt et séparée de ses enfants, Aliénor ne s’avoue pas vaincue et refuse de se soumettre à la tyrannie. Après la mort du roi elle devient reine douairière d’Angleterre et s’efforce de tempérer ses fils désormais rivaux dans la conquête du pouvoir. Infatigable, elle traverse les Alpes, réunit la rançon pour faire libérer son fils Richard Cœur de Lion et déjoue les manœuvres de son autre fils, Jean sans Terre. Jusqu’à son dernier souffle son courage et sa ténacité seront soumis à rude épreuve par d’incessantes luttes intérieures et la nécessité de forger de nouvelles alliances pour conserver le trône.

Encore un magnifique troisième et dernier tome pour ces romans d’Elisabeth Chadwick concernant la vie d’Aliénor d’Aquitaine, figure emblématique du moyen-âge ! J’ai adoré découvrir la suite de son épopée. J’ai trouvé cela fascinant, car Aliénor a vécu de nombreux challenges même à un âge très, très avancé (notamment pour l’époque). Il s’agit d’une femme très courageuse qui ne va pas hésiter à se battre jusqu’à la fin pour ce à quoi elle croit, ainsi que pour ses enfants et petits enfants et pour la survie de sa dynastie. Elle ne va pas hésiter également à défier toute personne qui souhaite la voir tomber… Je peux dire que cette saga restera longtemps dans ma mémoire, car j’ai adoré chacun des trois romans.

  • Les fjords de Santorin, Nick Alexander
Image : Babelio

Résumé : « Une mère, sa fille, une île, un secret. Pour Becky, son père n’est pas seulement absent : il est un mystère, un trou béant dans son passé… et un sujet tabou avec sa mère, Laura. Quand cette dernière décide sur un coup de tête de s’envoler pour la Grèce, Becky choisit de l’accompagner, bien décidée à se rapprocher d’elle – et de la vérité. Pendant leur voyage vers la magnifique île de Santorin, il devient vite évident que le choix de destination n’est pas aussi anodin que le pensait Becky. Laura lui cache quelque chose depuis toujours, et elle est déjà venue ici. Mais le souvenir de ce premier voyage est teinté de douleur et de secrets enfouis depuis vingt-cinq ans. Alors que la vérité éclate au grand jour, mère et fille pourront-elles enfin enterrer les fantômes de leur passé et trouver le bonheur auquel elles aspirent ?« 

J’ai beaucoup aimé ce roman, qui m’a fait voyager et m’a permis de m’immerger dans l’atmosphère estivale de la magnifique île grecque de Santorin, tout en me faisant ressentir une large palette d’émotions. Si vous souhaitez lire l’article que j’ai rédigé sur ce roman sur le blog, n’hésitez pas 🙂

Beauté

  • Le gel douche au caramel de Cottage
Image : Beauté test

J’ai eu un véritable coup de cœur pour le parfum de ce gel douche, qui est vraiment incroyable ! L’odeur est gourmande sans être écœurante. Elle est tellement réconfortante. De plus, la texture du produit est douce, hydratante et fondante, je trouve qu’il est extrêmement agréable à utiliser. Il s’agit de mon gel douche préféré du moment (et sans doute pour longtemps), je le rachèterai sans hésiter.

  • La crème corps Kanikani de Villa Botania
.

Il me semble avoir reçu ce produit il y a déjà quelques temps dans une box beauté. J’avais envie de le tester cet été car j’adore son packaging, très coloré et estival. Et je ne suis pas déçue ! Le parfum de ce produit est délicieux, ensoleillé, il nous amène à nous évader directement dans les îles, ce que j’adore ! Il contient notamment un mélange de cire naturelle d’abeille et de jojoba. La crème hydrate très bien, elle est riche sans être grasse ou trop collante. C’est selon moi le produit hydratant parfait pour l’été. Sur le site, la formulation est notée comme étant naturelle, cruelty-free et made in France.

  • Le vernis à ongles longue tenue Superstay de Maybelline New York
Image : Maybelline

J’aime beaucoup porter ce joli vernis à ongle, j’adore la couleur que j’ai choisi : il s’agit d’un beau rose pale légèrement chaud, subtile, mais que l’on remarque tout de même. Voici la référence de cette teinte (que l’on voit d’ailleurs sur l’image ci-dessus) : 926 Pink about it. La formule apporte un joli rendu brillant. J’aimerais bien essayer d’autres couleurs de la gamme.

Merci beaucoup pour votre lecture ! Et vous, quels sont vos favoris du moment ? Des bisous, à bientôt !

Lecture : Persuasion, Jane Austen

Image : Cultura

Résumé : « À vingt-sept ans, Anne Elliot, la deuxième fille d’un baronnet désargenté du Dorset, mène une vie triste et solitaire. Huit ans plus tôt, sous l’influence d’une amie chère, elle a refusé la demande en mariage de Frederick Wentworth, un jeune officier de marine qu’elle aimait profondément, mais que son entourage n’a pas alors jugé digne d’elle. Vivant désormais dans le regret de cet amour perdu, Anne est négligée par son père, un homme peu aimant et obsédé par son image et son rang, et sous-estimée par des sœurs égoïstes et vaines. Lorsque Frederick Wentworth, à présent capitaine et fortuné, revient dans la région avec le désir de se marier, Anne est partagée entre la crainte et l’espoir. Leur amour va-t-il avoir une chance de renaître ? »

J’ai adoré découvrir ce roman, cette célèbre œuvre de Jane Austen que je n’avais pas encore eu l’occasion de lire. Dans ce récit, on retrouve la merveilleuse plume de l’auteur, son grand talent pour réaliser des descriptions de la nature humaine d’une manière si juste et pertinente. Les différents personnages sont ainsi très bien décrits et analysés dans chacune de leur attitudes, avec profondeur, l’une des leçons à tirer de ce récit étant d’ailleurs de ne pas se fier aux apparences.

On suit donc le personnage d’Anne Eliott, qui vient d’une famille aristocratique anglaise. Elle est la seconde fille du baronnet Walter Elliot, un homme vaniteux et égocentrique, fier de son rang, tout comme ses deux sœurs, surtout en ce qui concerne l’ainée. Au contraire, Anne est une jeune fille sensible, intelligence et pleine de gentillesse. Il y a huit ans en arrière, à vingt ans, Anne rencontra un jeune homme, Frederick. Elle tomba amoureuse, de manière tout à fait réciproque. Mais alors jeune et influençable, Anne céda à la persuasion de sa grande amie Lady Russel qui parvint à la convaincre de ne pas l’épouser, avançant le fait que Frederick n’est pas de son rang et ne possède aucune richesse. Des années plus tard, Anne croise de nouveau la route de Frederick, qui est devenu capitaine et a fait fortune. Comment vont se passer leurs retrouvailles ?

J’ai beaucoup aimé suivre l’histoire d’Anne, qui se voit contrainte de passer du temps en compagnie de son ancien grand amour, au milieu d’autres personnages et membres de sa famille. On sent toute la tristesse que ressent Anne depuis des années loin de lui. Frederick, de son côté, garde ses distances et tente d’ignorer Anne, semblant encore ressentir de l’amertume envers la jeune femme par rapport à ce qui s’est passé dans leur prime jeunesse. Dans ce récit, on va donc voir comment chacun réagit vis-à-vis de l’autre, avec différents sentiments qui règnent : tristesse, nostalgie, amertume, incompréhension… Des sentiments qui évoluent au fur et à mesure des évènements du récit.

L’auteure nous parle beaucoup des sentiments et ressentis d’Anne, de sa façon de voir les choses, de percevoir les événements et les personnes évoluant autour d’elle. Il s’agit d’une jeune femme douce, sensible, censée, au jugement intelligent tout en étant souvent en proie au doute, ce qui la rend très attachante. En ce qui concerne les autres personnages, dont certains sont hauts en couleur, ils sont également si bien décrits que l’on se les imagine sans problème, comme si on les avait en face de nous ! Des descriptions sont réalisées, notamment des paysages (de la campagne, de la mer), ce qui colore le roman d’une douce atmosphère.

Image : Amazon

On retrouve les descriptions incisives de Jane Austen, le ton parfois ironique avec lequel elle décrit les règles sociales qui faisaient loi au sein de l’aristocratie anglaise à l’époque du récit. Dans ce roman, l’auteure interroge des notions intéressantes : faut-il faire preuve de prudence en toute chose, jusqu’à céder à l’influence des autres ou n’écouter que soi-même et céder à sa spontanéité ? Elle questionne également la notion de rang, qui constituait le critère fondamental pour décider d’un mariage à l’époque, et qui prévalaient complétement sur les qualités humaines des individus. On perçoit aussi l’évolution des personnages, ce qui est intéressant. Anne Elliott est un personnage que j’ai adoré découvrir.

Ce roman a aussi comme sujet la question du temps, avec le fait de recroiser une personne de son passé, qui appartient à une tout autre époque de sa vie, de voir s’il reste des fragments de ce qui a été vécu autrefois, si une seconde chance est possible. Le début du récit est un peu lent (le temps que le cadre et contexte soient posés), mais je vous conseille de persévérer car ce roman est formidable, avec une intrigue qui nous tient jusqu’au bout.

Merci beaucoup pour votre lecture ! Et vous, avez-vous lu ce roman ? Des bisous, à bientôt !

Mon bullet journal de septembre 2022

.
  • Pages de présentation
.
  • Habit Tracker
.
  • Sleep Tracker
.
  • Mood Tracker
.
  • Pages de gratitude
.
.

Merci beaucoup pour votre venue sur cet article ! Et vous, quelles pages avez-vous réalisées sur votre bullet journal pour le mois de septembre ? Des bisous, à bientôt !

Mes derniers achats (mi-août 2022)

Photo by Debbie Hudson on Unsplash

Papeterie

  • Deux pochettes plastifiées + un bullet journal (Action)
.
  • Deux plages de stickers (Action)
.

Livres

.
  • Les femmes d’Heresy Ranch, Melissa Lenhardt

Résumé : « Colorado, 1873. Après la mort de son mari, Margaret Parker décide de continuer à s’occuper de son ranch. À ses côtés, celles qu’elle considère comme sa famille : deux soeurs, Joan et Stella, une cuisinière, Julie, et Hattie, une ancienne esclave au passé aventureux. Mais des femmes seules sur un ranch ont vite fait d’exciter toutes les convoitises, et bientôt elles sont dépossédées de leurs biens. Elles n’ont plus, chacune, qu’un cheval, et le choix qui reste dans l’Ouest américain à celles qui ont tout perdu : se marier ou se prostituer. Ces femmes-là vont néanmoins trouver une option inédite pour survivre : tourner le dos à la loi dont elles ont été les victimes et prendre les armes pour se faire justice. Le gang Parker est né. Bien vite, les exploits de cette mystérieuse bande de femmes défraient la chronique et les Pinkerton se mettent sur leur piste. »

  • Roman : Persuasion, Jane Austen

Résumé : « Anne, une jeune aristocrate, a repoussé les avances de Frederick, un officier de marine qu’elle ne jugeait pas de sa condition. Huit ans plus tard, sa famille connaît des revers de fortune. Son père décide alors de louer le château familial à l’amiral Croft, qui n’est autre que le beau-frère de Frederick. Celui-ci, devenu riche, a conservé la conviction que la jeune Anne manquait de caractère et se laissait trop aisément persuader… »

Merci beaucoup pour votre lecture ! Et vous, quels sont vos derniers achats ? Des bisous, à bientôt !

Mes 5 classiques littéraires préférés 🦋

Photo by Larisa Birta on Unsplash
  • Les hauts de Hurle-Vent, Emily Brontë
Image : Babelio

Résumé : « Lorsque Mr Earnshaw ramène d’un voyage un enfant abandonné, Heathcliff, les réactions de ses enfants évoquent les orages qui s’abattent sur le domaine des Hauts du Hurlevent. Le fils Hindley n’accepte pas cet enfant sombre et lui fait vivre un enfer. La fille, Catherine, se lie très vite à lui, d’un amour insaisissable et fusionnel. Tous trois grandissent, dans cet amas de sentiments aussi forts qu’opposés. Heathcliff devient un homme sans scrupule, qui jure de se venger des deux hommes ayant empêché le déploiement de son amour : Hindley, le frère ennemi, et Edgar, le mari de Catherine. La destruction de ces deux familles et de leurs descendances constitue alors son seul objectif. Dans les paysages sauvages et immuables des landes du Yorkshire, les déchirements sont nombreux, et cohabitent dans une passion extrême et des tourments destructeurs…« 

Ce roman est tellement marquant. Pour commencer, son atmosphère est vraiment singulière : les landes battues par les vents, s’effaçant à travers le brouillard, l’ambiance gothique, sombre, intense, à la fois mélancolique et romantique, l’Angleterre du dix-neuvième siècle… L’histoire, qui nous conduit à ressentir un tourbillon d’émotions, est également inoubliable : il s’agit d’un récit d’amour passionnel, de haine, de vengeance, de folie, de drames… Les personnages sont profonds, parfois paradoxaux. Leur description psychologique est parfaitement réalisée. C’est un livre que l’on n’oublie pas tant il est saisissant. Il s’agit d’une œuvre que j’admire beaucoup.

  • Orgueils et préjugés, Jane Austen
Image : Decitre

Résumé : « Mr et Mrs Bennett ont cinq filles à marier. À l’arrivée d’un nouveau et riche voisin, la famille espère que l’une d’entre elles pourra lui plaire… Au-delà des aventures sentimentales des cinq filles Bennett, Jane Austen dépeint les rigidités de la société anglaise au tournant du XIXe siècle. Le comportement et les réflexions d’Elizabeth Bennett, son personnage principal, révèlent les problèmes auxquels sont confrontées les femmes de la gentry campagnarde pour s’assurer sécurité financière et statut social : la solution passe en effet par le mariage.« 

Il s’agit d’un roman qui se déroule au dix-neuvième siècle, et qui décrit le quotidien de la bonne société anglaise de l’époque, avec visites chez les voisins, organisation de réceptions et autres bals ayant pour objectif la rencontre de jeunes hommes et de jeunes femmes avec, pour but final, le mariage. Jane Austen réalise une description fine des mentalités de l’époque. Avec bien sûr, une histoire très intéressante et pleine de rebondissements en ce qui concerne la relation entre Elisabeth et Darcy. Les dialogues sont exquis.

  • Jane Eyre, Charlotte Brontë
Image : Decitre

Résumé : « Orpheline, Jane Eyre est recueillie à contrecœur par une tante qui la traite durement et dont les enfants rudoient leur cousine. Placée ensuite en pension, elle y reste jusqu’à l’âge de dix-huit ans. Elle devient alors gouvernante pour le noble M. Rochester, dont elle tombe bientôt amoureuse, mais les obstacles seront nombreux. »

J’ai une tendresse particulière pour ce roman, et pour l’héroïne, que j’adore. On suit donc la vie de Jane, ce personnage si intéressant aux qualités humaines si profondes. Il s’agit d’une lecture qui met en avant des réflexions très pertinentes sur la société de l’époque, ainsi que sur la condition et les droits des femmes. Il a également du suspens, du mystère et une intrigue que j’ai beaucoup aimé. Je ne peux que conseiller ce roman !

  • Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, Harper Lee
Image : Fnac

Résumé : « Dans une petite ville d’Alabama, au moment de la Grande Dépression, Atticus Finch élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Homme intègre et rigoureux, cet avocat est commis d’office pour défendre un Noir accusé d’avoir violé une Blanche. Celui-ci risque la peine de mort. »

J’avais lu ce roman il y a déjà bien longtemps (et j’ai prévu de bientôt le relire), et il s’agit d’une lecture qui m’a extrêmement marquée. Il s’agit d’un classique de la littérature américaine qui aborde des thèmes absolument cruciaux : le racisme, la ségrégation aux Etats Unis, la violence des injustices, la question de la tolérance, de l’égalité et du respect des droits civiques de chacun, quelle que soit sa couleur de peau. Ce roman nous amène à ressentir fortement des émotions, comme le sentiment d’injustice et de mieux comprendre ce qui se passait à cette époque aux États- Unis. Il traite brillamment de sujets très importants, nécessaires, et toujours d’actualité.

  • Emma, Jane Austen
Image : Decitre

Résumé : « Le destin n’y est pour rien. Si les couples se font et se défont, dans le petit bourg de Highbury, c’est qu’ Emma s’est improvisée entremetteuse. Il est bien plus distrayant, pour une jeune femme accomplie, de s’immiscer dans les affaires matrimoniales des autres plutôt que de chercher un mari. À moins de se retrouver prise malgré soi à son propre jeu… »

Comme en ce qui concerne le roman Orgueil et préjugés, également de Jane Autrice, l’auteure parvient à décrire de manière pertinente et percutante la bonne société de l’époque, ses travers, son hypocrisie, ses paradoxes, tout en analysant avec finesse le fonctionnement des êtres humains et des relations.

Merci beaucoup pour votre lecture ! Et vous quels sont vos classiques préférés ? Des bisous, à bientôt !