Baby Jane à Broadway, Ahava Soraruff

Image : Fnac

Résumé : « En 1988, Andrew Lloyd Webber triomphe à New York avec Le Fantôme de l’Opéra, tandis que Tess, ex-danseuse souffrant d’agoraphobie depuis un incendie meurtrier auquel elle a réchappé deux ans plus tôt, vit recluse dans un quartier de Brooklyn. Lorsque Peter Halsey monte une nouvelle compagnie, à deux pas du Majestic Theater, Tess se dit que c’est un signe du destin et qu’il est temps pour elle de surmonter ses angoisses. Seulement, elle n’avait pas prévu de se reconvertir en danseuse de cabaret burlesque… »

J’avoue avoir choisi au préalable ce roman pour sa couverture, que je trouve magnifique, ainsi que pour son titre, qui m’a intriguée. J’ai en tous cas apprécié ma lecture. On découvre Charlotte, une jeune femme qui entretient une relation difficile avec sa mère Tess, une relation très compliquée, remplie de secrets et de silences. Tess est renfermée, secrète, elle ne parle jamais de son passé, de ses années vécues à Broadway, et elle se montre distante vis à vis de sa fille. Son passé semble complétement cadenassé. Et Charlotte souffre de ne pas accéder aux sentiments de sa mère, à ses souvenirs, qui semblent avoir encore aujourd’hui un très fort impact sur leurs vies. Cependant, un jour, Tess décide d’ouvrir sa boite à souvenirs. Et de se livrer à sa fille.

Ainsi, on découvre l’histoire de Tess qui se déroule dans les années 80, à New York. Tess est alors une jeune femme qui, traumatisée par un incendie mortel dont elle a failli elle-même être victime, a beaucoup de difficultés à faire face au monde. Elle a ainsi développé une agoraphobie. Ancienne danseuse, elle ne parvient plus à s’éloigner de chez elle et encore moins à se produire de nouveau sur scène, tant la peur est présente en elle et la paralyse. Un jour, elle tombe par hasard sur une annonce : un nouveau cabaret va être crée à Broadway, et le producteur artistique recherche des danseuses. A cet instant, Tess se dit qu’il s’agit peut être du moment de sortir de sa carapace, de faire face à ses angoisses, pour mieux pouvoir les surmonter. Elle décide de tenter sa chance, de ne pas laisser passer l’occasion…

C’est ainsi que Tess décide, avec angoisse, de se rend aux auditions, et que commence une toute nouvelle aventure pour elle, dans le monde du cabaret burlesque. On va donc être amené à suivre le personnage principal dans son évolution, dans son cheminement, qui va le conduire à se confronter à ses peurs, petit à petit, avec du courage et des difficultés. Ce roman nous amène vraiment à comprendre la psychologie du personnage de Tess, dans toutes ses facettes. De même, les personnages secondaires sont très intéressants, très réels aussi, avec leurs contradictions. J’ai trouvé chacun des protagonistes très réalistes, profonds, et certains évoluent de manière surprenante. En effet, les surprises sont bien au rendez-vous. Les joutes verbales entre Tess et Peter sont prenantes, et le roman nous fait vivre plein d’émotions différentes. Les événements du roman m’ont transporté, et j’ai adoré cette ambiance, celle du New York artistique des années 80, du monde du spectacle, des projecteurs, des paillettes, tout cela se mélangeant aux histoires de vie : agoraphobie, anxiété, angoisses, doutes, amitié, amour, découverte de soi, de son identité, liens familiaux…

J’ai trouvé ce roman très bien écrit, les mots d’Ahava Soraruff m’ont fait voyager. Les personnages sont vivants, et comme je l’ai déjà souligné, vibrants de réalisme. Cette lecture a été pour moi un très bon moment.

Et vous, connaissez vous ce roman ? Pourrait-il vous plaire ? Merci beaucoup pour votre lecture ! Des bisous, à bientôt !

2 commentaires sur « Baby Jane à Broadway, Ahava Soraruff »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :