Lecture : Le secret le plus sombre, Carla Buckley

Image : Fnac

Résumé : « Jusqu’où iriez-vous pour protéger vos enfants ? Dans la famille Lattimore, Eve, la mère, est le socle. David, son mari, s’absente la semaine pour son travail et elle doit tout gérer : la crise d’adolescence de leur fille Melissa, et surtout la sécurité de leur fils Tyler, qui souffre d’une maladie rare, la maladie des « enfants de la lune » : la moindre exposition aux rayons du soleil peut lui être fatale. Pour éviter tout accident, leur maison, sous la vigilance d’Eve, est devenue une véritable forteresse. Entièrement dévouée à son fils, Eve ne se rend plus compte de rien. Que fait Tyler lorsque tout le monde dort ? Que lui cache sa fille qu’elle ne reconnaît plus ? Et que sait-elle vraiment de l’existence de David, à des milliers de kilomètres de là ?Quand un événement dramatique frappe Eve de plein fouet, elle prend une terrible décision : pour elle, sa famille passe avant tout. Mais pourra-t-elle vraiment la sauver ? »

Ce roman nous amène dans la vie de la famille Lattimore, qui vit dans un hameau tranquille des Etats Unis. Nous suivons donc les membres de cette famille, les parents Eve et David, ainsi que Mélissa qui a seize ans et Taylor qui vient de fêter sa quatorzième année. Taylor est un garçon curieux, vif, passionné de photographie. Il présente une maladie rare, appelée Xeroderma Pigmentozum. Cette maladie empêche à Taylor de s’exposer au moindre rayon de soleil, cela pouvant causé des séquelles irréversibles, allant jusqu’à la mort. C’est pour cette raison que son quotidien est minuté avec précision : il doit rester dans sa chambre toute la journée, les portes et fenêtres fermées, suivant ses cours à distance. Il ne peut sortir que la nuit et doit faire très attention également à chaque lumière artificielle, chaque exposition à la lumière pouvant lui être fatale. Sa mère, Eve, est très dévouée, et fait tout ce qu’elle peut pour offrir une vie la plus heureuse possible à son fils. Elle prend tout à bras le corps, gère et organise le quotidien, fait face aux situations, résout chaque difficulté. Généreuse, elle semble être toujours là pour aider, que ce soit ses proches ou ses voisins. Il s’agit d’un personnage intéressant, qui soulève cette question au cours du récit : jusqu’où aller pour protéger ses enfants ?

En ce qui concerne les autres membres de la famille, Mélissa est une adolescence assez repliée sur elle-même, qui ne parle pas à ses parents de ses difficultés. Ils ne savent pas ce qu’elle fait dès qu’ils ont le dos tourné. Mais ils comprennent qu’elle ne va pas bien. De son coté, David, le père de famille, travaille la semaine dans une autre ville, rentrant seulement les week-end. On suit le quotidien de cette famille, une famille qui traverse des moments difficiles, qui tente de rester unie. Malgré les secrets. Malgré les failles de plus en plus visibles. Jusqu’au jour où un drame se produit. Là, tout se disloque encore plus. Au sein de la famille Lattimore, au sein du couple d’Eve et David, mais également dans le quartier, où la suspicion entre voisins apparait.

Ce thriller psychologique contient du suspens et des rebondissements. Il nous amène à nous poser des questions, notamment avec ce qui arrive à Eve, le choix qu’elle doit faire. J’ai été très intéressée de savoir ce qui allait se passer. Il s’agit d’un thriller psychologique, mais aussi d’un roman qui parle d’amour au sein d’une famille. Il parle aussi de peur, d’angoisses, de secrets. Il met en avant la maladie Xeroderma Pigmentozum, dont on ne parle pas assez… Les personnages sont bien décrits et ont de l’épaisseur. Le récit est bien écrit, bien construit.

Merci beaucoup pour votre lecture ! Et vous, avez vous déjà lu ce roman ? Des bisous, à bientôt !

Lecture : L’île aux papillons, Corina Bomann

Image : Fnac

Résumé : « Brillante avocate berlinoise, Diana Wagenbach se rend à Londres dans le manoir familial au chevet de sa grandtante adorée dont les jours sont comptés et qui lui confie sa dernière volonté : percer le lourd secret qui, depuis plus d’un siècle, pèse sur leur famille. Un secret qui conduit Diana au Sri Lanka, terre de ses ancêtres, propriétaires d’une somptueuse plantation de thé à Ceylan. Sur cette « île aux papillons », elle découvre une prophétie qui semble avoir changé le destin des générations de femmes qui l’ont précédée, et l’histoire d’un amour interdit plus fort que la mort. »

Pour commencer, je trouve la couverture du roman magnifique. Qu’en pensez vous ? Et l’histoire est intéressante. On est donc amené à suivre Diana Treymane dans une sorte de chasse aux trésors (ou plutôt une chasse aux secrets) qui a pour but de découvrir les secrets que cache sa famille depuis plus d’un siècle. Son point de départ va être le grand manoir familial situé en Angleterre, et sa recherche va la mener jusqu’au Sri Lanka. A coté des aventures de Diana qui se déroulent en 2008, on découvre en parallèle l’histoire des jeunes Grace et Victoria Treymane, qui s’installe en 1887 avec leurs parents au Sri Lanka, leur père devant reprendre la plantation de thé de leur oncle. En effet, ce dernier vient de décéder dans des conditions mystérieuses. Grace se révèle être l’une des ancêtres de Diana. Dans le récit, les deux histoires se croisent, nous révélant petit à petit de nouvelles informations sur le fameux secret de la famille Treymane. Malgré les bonds du passé au présent, on ne se mélange pas entre les différentes temporalités, l’intrigue étant bien menée, et cela nous permet de mieux appréhender les événements et leurs implications.

Ainsi, j’ai vraiment eu l’impression de me trouver dans un jeu de piste, avec des indices cachés un peu partout par la grande tante de Diana, ce qui avait pour but d’aider sa nièce à reconstruire l’histoire de leur famille. J’ai trouvé que le récit manquait parfois un petit peu de rythme. Mais il se lit très vite. Et les rebondissements et le suspens se sont révélés être intéressants. Certains moment étaient bouleversants. J’ai beaucoup apprécié certains personnages, auxquels je me suis attachée, comme les deux sœurs Grace et Victoria, ainsi que Vikrama… J’ai aimé la force de caractère de Grace, son courage, sa volonté de dire ce qu’elle pensait et d’agir selon ses convictions. J’ai également adoré pouvoir en apprendre davantage sur le Sri Lanka, sur l’histoire du pays, sa culture, ses coutumes, ses traditions… C’était vraiment très intéressant. Les descriptions des lieux, de la nature étaient aussi très bien réalisées. Ce roman met en avant de superbes personnages féminins, ce que j’ai apprécié, et me donne envie de lire d’autres livres de Corina Bomann.

Et vous, avez vous lu ce livre ? Qu’en pensez vous ? Merci beaucoup pour votre lecture ! Des bisous, à bientôt !

Lecture : Les fjords de Santorin, Nick Alexander

Image : Fnac

Résumé : « Une mère, sa fille, une île, un secret. Pour Becky, son père n’est pas seulement absent : il est un mystère, un trou béant dans son passé… et un sujet tabou avec sa mère, Laura. Quand cette dernière décide sur un coup de tête de s’envoler pour la Grèce, Becky choisit de l’accompagner, bien décidée à se rapprocher d’elle – et de la vérité. Pendant leur voyage vers la magnifique île de Santorin, il devient vite évident que le choix de destination n’est pas aussi anodin que le pensait Becky. Laura lui cache quelque chose depuis toujours, et elle est déjà venue ici. Mais le souvenir de ce premier voyage est teinté de douleur et de secrets enfouis depuis vingt-cinq ans. Alors que la vérité éclate au grand jour, mère et fille pourront-elles enfin enterrer les fantômes de leur passé et trouver le bonheur auquel elles aspirent ?« 

Becky, jeune anglaise de vingt-trois ans, ne sait pratiquement rien au sujet de son père… Sa mère, Laura, lui a dit qu’il était mort juste avant sa naissance, et ce sujet reste extrêmement tabou entre elles. En effet, Laura refuse presque systématiquement d’en parler, de lui révéler plus de détails le concernant. Un jour, Becky trouve dans les affaires de sa mère un billet d’avion pour l’île de Santorin. Elle décident de partir ensemble, pour des vacances entre mère et fille. Très vite, Becky comprend que sa mère n’a pas choisi cette destination par hasard…

Ce récit m’a fait voyager. J’ai adoré l’ambiance, l’atmosphère de cette magnifique île grecque, sans oublier les sublimes paysages, bien décrits par l’auteur. Le soleil, le ciel bleu, la mer turquoise, les couchers de soleil, les points de vue sublimes… J’avais l’impression d’y être, et cela m’a donné encore plus envie de découvrir Santorin.

Dans ce roman, on alterne entre deux temporalités et points de vue. La première temporalité concerne le passé de Laura, la mère de Becky, durant sa jeunesse dans les années 1994. La seconde se place dans le présent, lors du séjour de Laura et Becky à Santorin. J’ai apprécié la présence de cette double temporalité. Il s’agit d’un schéma narratif que j’aime beaucoup, surtout pour un roman sur des secrets familiaux, comme c’est le cas ici. Le récit étant bien construit, on ne se retrouve pas perdu entre les deux temporalités, ce qui est un bon point. L’alternance des points de vue entre Laura et sa mère est aussi très pertinent, et apporte selon moi une véritable richesse au récit.

Les personnages sont intéressants. Je me suis beaucoup attachée à l’un des protagoniste en particulier que j’ai trouvé absolument génial et très touchant. J’ai ressenti beaucoup d’émotions différentes au cours de ma lecture. Des thèmes très importants sont abordés. Ces passages m’ont amené à ressentir des sentiments d’injustice, de révolte et de peur… J’ai tremblé avec le personnage en question, espérant fortement qu’elle puisse s’en sortir… L’écriture de l’auteur permet vraiment de se sentir immergé dans le récit.

A d’autres moments du récit, j’ai éprouvé une agréable sensation de calme, notamment lorsque certains personnages se retrouvaient dans des moments de sérénité et de joie dans sa forme la plus simple et la plus belle. Ces passages étaient beaux et on avait presque l’impression de vivre ces moments magiques à travers eux. Comme je l’ai déjà souligné, ce roman a un côté très immersif.

Bien sûr, il y a eu des moments où la surprise n’était pas tellement au rendez-vous, où je savais à peu près où l’on voulait m’emmener (même si d’autres passages m’ont réservé de réelles surprises). Mais cela ne m’a absolument pas dérangé, au contraire, tant j’ai trouvé cette histoire belle, avec des messages importants.

Ce roman m’a permis de passer un très bon moment de lecture. Il est absolument parfait pour la saison, pour s’évader.

Et vous, connaissez vous ce livre ? Pourrait-il vous plaire ? Merci beaucoup pour votre lecture ! Des bisous, à bientôt !

Mes envies lecture du moment (août 2022) : un roman engagé, un récit historique chez les Templiers et un thriller mystérieux

Photo by Andreas M on Unsplash
  • La malentendue, de Yolaine Destremau
Image : Babelio

Résumé : « Une brillante avocate s’apprête à plaider. Elle sait ce qu’elle a à faire, à dire, pour convaincre les jurés et la Cour. Sa voix ne tremble pas, elle sait jouer avec les mots et les silences. Elle est à sa place. Une patiente est allongée sur un lit d’hôpital. Multiples fractures, côtes fêlées, coupures sur le cuir chevelu. Sous morphine, elle est incapable de se rappeler ce qui lui est arrivé. Son mari prétend qu’elle est tombée sur une table basse. Ces deux portraits sont celui d’une même femme, Cécilia. Prise dans la spirale infernale de la violence conjugale, oscillant entre déni, peur et détresse, elle cherche malgré tout à se sortir de l’emprise psychologique qu’exerce sur elle son mari. Et c’est peut-être l’inconnue croisée dans un café, qui l’écoute alors que la police ne l’a pas fait, ou le nouveau client qu’elle doit défendre, qui l’y aideront. »

Ce livre a l’air absolument bouleversant. Il dépeint une réalité terrible que vivent beaucoup de femmes de tout horizon : la violence conjugale, l’emprise psychologique et la difficulté à se faire entendre quand on en est victime. Ce roman a reçu le prix de l’héroïne engagée des éditions Charleston, et je souhaiterais vraiment le découvrir. Il n’est pas encore disponible, il sort en librairie en octobre.

  • La tentation des Templiers, de L. P. Hurel
Image : Babelio

Résumé : « En 1231, afin d’échapper à un mariage forcé avec son oncle, Alix de Trevise se fait passer pour son frère, mort, et intègre l’Ordre des templiers à sa place. Dès son arrivée à la commanderie d’Arville, elle se met à dos son partenaire de chambrée et devient la risée des autres postulants pendant l’entraînement. Perdue dans un monde d’hommes, à la fois ecclésiastiques et guerriers, Alix doit rivaliser d’ingéniosité pour ne pas trahir sa féminité. Comment survivre au noviciat sans se faire démasquer ? Rapidement, des comportements étranges retiennent son attention. Résolue à enquêter sur les mystères du Temple, Alix va découvrir à ses dépens que le danger n’est pas toujours là où on l’attend… »

J’adore les romans historiques, et j’aime bien découvrir des récits se déroulant au Moyen-Age, et l’Ordre des Templiers est une organisation de l’époque qui m’intrigue beaucoup. Dans ce roman-ci en particulier, on va suivre une jeune femme qui tente d’y survivre. Le résumé donne envie de découvrir cette histoire, je dois dire qu’il a complétement déclenché ma curiosité. Ce roman sort le 3 août.

  • Ne te retourne pas, de Jennifer L. Armentrout
Image : Babelio

Résumé : Au lycée, Samantha est populaire : elle vient d’une famille aisée et elle est en couple avec le beau gosse de l’établissement.Mais tout bascule la nuit où elle disparaît avec sa meilleure amie Cassie. À son réveil à l’hôpital, Samantha ne se souvient de rien ni de personne. Au fil des jours, elle porte un regard nouveau sur ce qui l’entoure, jusqu’à émettre des doutes sur sa « vie d’avant ». Cassie était-elle une bonne fréquentation ? Son petit ami est-il réellement amoureux d’elle ? Ses parents l’aiment-ils vraiment ? Autant de questions qui bouleversent la jeune fille. En prime, elle trouve sous son oreiller un papier avec pour toute inscription : « Ne regarde pas en arrière. » C’est une évidence : quelqu’un, dans l’ombre, sait ce qui s’est passé cette fameuse nuit et la surveille de près…

J’ai lu d’excellents avis sur ce roman qui a l’air d’être un très bon thriller psychologique. Il semble y avoir des rebondissements et du suspens, en plus d’une intrigue bien construite.

Merci beaucoup pour votre lecture ! Et vous, que souhaitez vous lire en ce moment ? Des bisous, à bientôt !

Mes favoris de juillet 2022

Photo by John Jason on Unsplash
  • Série : Les chroniques de San Francisco
Image : Allociné

Synopsis : « Mary Ann est de retour à San Francisco où elle retrouve sa fille Shawna et son ex-mari Brian, 20 ans après les avoir quittés pour poursuivre sa carrière. Fuyant la crise de la quarantaine provoquée par sa vie bien rangée dans le Connecticut, Mary Ann retourne auprès de la famille qu’elle s’est choisie constituée d’Anna Madrigal et des résidents du 28 Barbara Lane. »

Cela faisait un moment que j’avais cette série dans ma liste « à voir ». Je suis contente de m’y êtes mise car j’ai passer un très bon moment. Il s’agit en effet d’une belle série, parfois drôle et pétillante, parfois émouvante et poignante, avec des personnages qui m’ont beaucoup plu. Une série pleine d’humanité. Si vous ne la connaissez pas, je vous la recommande !

  • Love and Anarchy – saison 2
Image : Netflix

Synopsis : « Sofie, à peine divorcée, tente de refaire sa vie avec Max. Malheureusement, ses espoirs sont vite brisés : des circonstances inattendues la propulsent dans une crise de la quarantaine qui va bouleverser sa relation avec le jeune homme. Parallèlement, la petite maison d’édition Lund et Lagerstedt doit faire face à un monde littéraire très conservateur tout en essayant de saisir les opportunités novatrices qu’offre la société contemporaine. Vieille garde et nouvelle génération, art et finance ne tardent pas à s’affronter. »

Très contente de retrouver cette série pour une saison 2, que j’ai trouvé tout aussi intéressante que la première. On continue donc de suivre le personnage de Sofie, sa vie personnelle, les événements auxquels elle doit faire face, tout en étant immergés dans la petite maison d’édition suédoise dans laquelle elle travaille. On suit en même temps ses collègues, tous bien singuliers. Il s’agit d’une série originale, avec un ton particulier, un brin de folie mais aussi de l’émotion. Je suis fan. Je ne sais pas si une saison 3 est prévue mais ce serait trop bien !

  • Roman : Aliénor d’Aquitaine, tome 2 : L’automne d’une reine, d’Elisabeth Chadwick
.

Résumé : « 1154. Aliénor est couronnée reine d’Angleterre aux côtés de son époux, le jeune Henri II Plantagenêt. Elle est désormais l’une des femmes les plus puissantes d’Europe. Tandis que Henri part en guerre contre les ennemis de la Couronne afin d’asseoir son autorité, Aliénor se révèle une souveraine active sur tous les fronts et une mère dévouée pour leurs nombreux enfants. Mais bientôt délaissée par Henri, qui lui préfère sa jeune amante, Aliénor se voit peu à peu déposséder du pouvoir qui est sien. Alors que la rébellion couve au sein de la famille royale, Aliénor découvre à ses dépens que même une reine doit constamment se battre pour conserver sa place. »

Coup de cœur encore une fois pour le tome 2 de cette saga sur Aliénor d’Aquitaine, figure historique du moyen-âge. N’hésitez pas à aller voir l’article que j’ai écrit sur ce super roman 🙂

  • Rouge à lèvres Mattemoiselle Plush de Fenty Beauty by Rihanna
.

J’ai eu ce rouge à lèvres de la marque Fenty Beauty en format miniature, et je l’ai beaucoup apprécié. La teinte Candy Venom est un joli rose soutenu, framboise/fuchsia, que j’aime beaucoup, surtout pour l’été. Le produit s’applique facilement, il est assez crémeux et la pigmentation est totalement au rendez-vous. A noter qu’il s’agit d’un rouge à lèvres mat.

  • L’huile de douche de Nuxe
Image : Nuxe

Ce mois, j’ai beaucoup aimé tester cette huile de douche de la marque Nuxe, que j’avais en format voyage. Elle sent extrêmement bon et hydrate bien la peau. Je trouve le parfum de ce produit parfait pour l’été, il fait penser au soleil, à l’ambiance estivale. Je l’ai beaucoup appréciée.

  • La lotion hydratante corps Original Pink de Soap & Glory
Image : Zalando

J’aime beaucoup cette lotion qui permet d’hydrater et nourrir ma peau, notamment après une exposition au soleil. L’application est agréable. La texture est légère tout en apportant de l’hydratation. Et ce produit sent vraiment très bon.

  • Le soin démêlant nourrissant à la banane de Garnier Fructis
Image : Beauté test

Ce soin hydrate super bien mes cheveux, il les laisse tout doux, nourris et plus faciles à démêler. Après mon shampooing, j’en applique une bonne noisette sur mes pointes et mes longueurs, et je laisse poser quelques instants avant de rincer. Le résultat correspond à mes attentes. En plus, ce soin sent très bon. Il est efficace et rapide à utiliser, tout ce que j’aime !

Merci beaucoup pour votre lecture ! Et vous, quels sont vos favoris en ce moment ? Des bisous, à bientôt !

Mon bullet journal du mois d’août (2022)

.
  • Pages de présentation
.
  • Habit Tracker
.
  • Mood Tracker
.
  • Sleep Tracker
.
  • Pages de gratitude (noter 3 choses positives de la journée chaque soir)
.
.

Merci beaucoup pour votre venue sur cet article ! Et vous, quelles sont les pages que vous souhaiteriez réaliser sur votre bullet journal pour le mois d’août ? Des bisous, à bientôt !

Lecture : l’énigme de la chambre 622, Joël Dicker

Image : Fnac

Résumé : « Quand les masques tombent… Une nuit de décembre, un meurtre a lieu au Palace de Verbier, dans les Alpes suisses. L’enquête de police n’aboutira jamais. Des années plus tard, au début de l’été 2018, lorsqu’un écrivain se rend dans ce même hôtel pour y passer des vacances, il est loin d’imaginer qu’il va se retrouver plongé dans cette affaire. Que s’est-il passé dans la chambre 622 du Palace de Verbier ? »

Dans ce roman, on suit un écrivain et une jeune femme qui viennent de se rencontrer et qui se mettent de façon impromptue à enquêter sur un meurtre qui a eu lieu quelques années plus tôt dans le palace où ils passent actuellement leurs vacances. J’ai déjà lu par le passé des romans du même auteur, que j’avais d’ailleurs beaucoup appréciés, d’où mon impatience de découvrir celui-ci. Mais j’avoue avoir été quelque peu déçue. Je ressors de cette lecture avec une impression relativement mitigée.

Tout d’abord, l’intrigue prend place dans l’univers d’une grande banque prestigieuse et de la finance, qui n’est pas un univers qui m’intéresse tout particulièrement. On se retrouve tantôt dans une grande banque suisse, tantôt dans un palace luxueux, dans le cadre du fameux « grand week-end », où se retrouvent les membres du personnel de la banque pour l’élection du nouveau président de cet établissement bancaire. Le récit tourne autour de cet événement, durant lequel va se dérouler un drame, devenant le mystère à éclaircir. Nous somme donc entourés de personnages qui détiennent une place de choix dans la haute société. Nous sommes confrontés à une intrigue assez emmêlée, avec parfois des événements surprenants et déroutants. En ce qui concerne les personnages, il ne m’ont pas trop convaincus, je l’ai trouvés peu profonds et j’ai éprouvé des difficultés à m’attacher à eux. Je n’ai donc pas été complétement enthousiasmée par le récit, mon manque d’attachement aux personnages ayant certainement joué un rôle là dedans.

Néanmoins, je dois noter que l’auteur a vraiment bien réussi à construire son récit, avec une maitrise parfaite des différentes temporalités, sans oublier des évènements et des retournements de situation qui apportent du rythme au roman. J’ai eu l’impression de me retrouver face à un véritable jeu de piste. J’ai également apprécié l’aspect enquête policière et le suspens qui s’en dégage. Le roman se lit bien, le récit est fluide, et même si j’ai été globalement assez curieuse de connaitre la suite, j’ai trouvé que ce suspens varie selon les moments : j’ai eu parfois l’impression que le récit s’essoufflait.

En résumé, il ne s’agit pas, pour moi, du meilleur roman de Joël Dicker que j’ai pu lire (j’avais préféré « La vérité sur l’affaire Harry Quebert » et « La disparition de Stéphanie Mailer »). Je n’ai donc pas eu un coup de cœur pour ce roman…

Merci beaucoup pour votre lecture ! Et vous, avez vous lu ce roman ? Qu’en avez vous pensé ? Votre avis m’intéresse beaucoup… A bientôt !

Lecture : Aliénor d’Aquitaine, tome 2 : l’automne d’une reine, d’Élisabeth Chadwick

Image : Fnac

Résumé : 1154. Aliénor est couronnée reine d’Angleterre aux côtés de son époux, le jeune Henri II Plantagenêt. Elle est désormais l’une des femmes les plus puissantes d’Europe. Tandis que Henri part en guerre contre les ennemis de la Couronne afin d’asseoir son autorité, Aliénor se révèle une souveraine active sur tous les fronts et une mère dévouée pour leurs nombreux enfants. Mais bientôt délaissée par Henri, qui lui préfère sa jeune amante, Aliénor se voit peu à peu déposséder du pouvoir qui est sien. Alors que la rébellion couve au sein de la famille royale, Aliénor découvre à ses dépens que même une reine doit constamment se battre pour conserver sa place.

Après avoir découvert le tome 1, je dois dire que j’ai dévoré le tome 2, qui continue de conter la vie d’Aliénor d’Aquitaine, qui devient duchesse d’Aquitaine et comtesse de Poitier à la mort de son père, durant le 12ième siècle. Le tome 1 se termine au moment du mariage d’Aliénor avec le roi Henry II et lors de son couronnement comme reine d’Angleterre au coté de son mari. On retrouve donc la jeune femme sur le trône de l’Angleterre, et on continue de suivre les événements, péripéties et difficultés qu’elle rencontre sur son chemin. Aliénor donne la vie à plusieurs enfants, héritiers du trône. Elle fait également en sorte de garder au maximum la mainmise sur les terres qu’elle gouverne, d’exercer son pouvoir et tente de prendre ses propres décisions. Néanmoins, la jeune reine, qui possède un droit de naissance sur l’Aquitaine et sur sa gouvernance, se rend compte de sa graduelle mise à l’écart. En effet, petit à petit, le roi ne lui laisse plus voix au chapitre, il prend l’ensemble du pouvoir dans son unique main, refusant de laisser une marge de manœuvre à sa femme, y compris sur ses propres terres d’Aquitaine.

On découvre donc sous la plume de l’auteure une femme forte, courageuse et persévérante, qui va se battre pour préserver son pouvoir. On en apprend également davantage sur la place des femmes au moyen âge, toujours sous la coupe du bon vouloir des hommes, même pour celles qui se tiennent au plus haut de la hiérarchie sociale comme Aliénor qui est reine. Aliénor est une femme moderne pour son époque, vive d’esprit, pleine de discernement et intelligente, qui n’a pas peur de prendre son destin en main et de faire entendre sa voix. Il s’agit également d’une femme qui a marqué son temps ainsi que l’Histoire de la France et de l’Angleterre. J’ai hâte de lire le tome 3 pour découvrir la suite de son histoire. Élisabeth Chadwick m’a en effet complémentaire entraîné dans son récit, j’ai adoré.

Je vous remercie pour votre lecture ! Et vous, avez vous déjà lu les romans d’Elisabeth Chadwick sur Aliénor d’Aquitaine ? Avez vous aimé ? Des bisous, à bientôt !

Mes derniers achats – début juillet 2022

Photo by Daniele Colucci on Unsplash

Livres

.

J’ai eu l’occasion (et la chance !) de tomber en magasin sur cette offre : 3 romans des éditions Charleston pour le prix de 2. Comme il s’agit de l’une de mes maisons d’édition préférées – j’adore très souvent les romans qu’ils publient – j’ai décidé d’en profiter. Voici les livres que j’ai choisi 🙂

  • L’île aux papillons, Corina Bomann

Résumé : « Juste avant de mourir, Emmely Woodhouse, descendante de la riche famille Tremayne, a laissé à sa petite nièce Diana plusieurs indices sur l’histoire de ses ancêtres, disséminés dans son manoir. Diana décide de découvrir pourquoi son arrière-arrière-grand-mère, Grace, a été déshéritée il y a plus d’un siècle. Une quête qui l’entraînera jusqu’au Sri Lanka, pour un voyage inoubliable. »

J’adore les mystères familiaux, surtout s’il y aussi un côté historique dans l’histoire, ce qui semble bien être le cas dans ce roman. Ce récit a l’air passionnant !

  • Les fjords de Santorin, Nick Alexander

Résumé : « Une mère, sa fille, une île, un secret. Pour Becky, son père n’est pas seulement absent : il est un mystère, un trou béant dans son passé… et un sujet tabou avec sa mère, Laura. Quand cette dernière décide sur un coup de tête de s’envoler pour la Grèce, Becky choisit de l’accompagner, bien décidée à se rapprocher d’elle – et de la vérité. Pendant leur voyage vers la magnifique île de Santorin, il devient vite évident que le choix de destination n’est pas aussi anodin que le pensait Becky. Laura lui cache quelque chose depuis toujours, et elle est déjà venue ici. Mais le souvenir de ce premier voyage est teinté de douleur et de secrets enfouis depuis vingt-cinq ans. Alors que la vérité éclate au grand jour, mère et fille pourront-elles enfin enterrer les fantômes de leur passé et trouver le bonheur auquel elles aspirent ? »

Je rêve de visiter un jour Santorin, et la couverture de ce roman est magnifique, donc je n’ai pas pu m’empêcher de craquer sur ce roman ! Des secrets de famille, une histoire d’amour mystérieuse, tout cela avec comme arrière plan le paysage de la mer… Parfait pour l’été !

  • Le secret le plus sombre, Carla Buckley

Résumé : « Dans la famille Lattimore, Eve, la mère, est le socle. David, son mari, s’absente la semaine pour son travail et elle doit tout gérer : la crise d’adolescence de leur fille Melissa, et surtout la sécurité de leur fils Tyler, qui souffre d’une maladie rare, la maladie des « enfants de la lune » : la moindre exposition aux rayons du soleil peut lui être fatale. Pour éviter tout accident, leur maison, sous la vigilance d’Eve, est devenue une véritable forteresse. Entièrement dévouée à son fils, Eve ne se rend plus compte de rien. Que fait Tyler lorsque tout le monde dort ? Que lui cache sa fille qu’elle ne reconnaît plus ? Et que sait-elle vraiment de l’existence de David, à des milliers de kilomètres de là ? Quand un événement dramatique frappe Eve de plein fouet, elle prend une terrible décision : pour elle, sa famille passe avant tout. Mais pourra-t-elle vraiment la sauver ? »

Je suis contente d’avoir aussi pris ce roman qui change de style par rapport aux autres, puisque qu’il s’agit pour celui-ci d’un thriller psychologique. Le résumé laisse entrevoir une intrigue intéressante et très prenante.

Papeterie (chez Action)

  • Des stylos à la mine « pinceau » métalliques
.

Ces stylos dénichés chez Action me tentaient bien, les couleurs sont très jolies.

  • Une pochette en carton
.
  • Autres
.

En plus de la pochette en carton, très pratique, j’ai également trouvé : un carnet « make some notes » très joli avec des couleurs pastels, un petit carnet de feuilles de dessin, des autocollants et un gel-douche Dop au parfum « du financier aux amandes ».

Voilà pour mes achats de ces derniers temps ! Connaissez vous ces romans ? Vous tentent-ils ? Merci pour votre lecture, à bientôt !