Les sirènes de Malibu, Taylor Jenkins Reid

Image : Edition Leduc

Résumé : « Malibu, 27 août 1983. La fête annuelle de Nina Riva est l’événement le plus attendu de l’année à Malibu. Star du show-biz, politique ou serveuse au drugstore du coin, tout le monde rêve d’être invité, car ce n’est pas seulement la fête la plus notoirement décadente de toute la côte Ouest, c’est aussi l’occasion d’approcher les Riva. Nina, Hud, Jay et Kit, non contents d’être les enfants du chanteur qui fait vibrer l’Amérique, sont eux-mêmes un modèle de succès. Ils sont jeunes, ils sont beaux, ils sont talentueux et ont le monde à leurs pieds. Mais sous le vernis des apparences se cachent bien des secrets. Si à minuit la fête bat son plein, au matin, le passé sera venu frapper à la porte des Riva et leur manoir de verre au sommet de la falaise sera en feu. »

Pour commencer, je souhaite parler de l’atmosphère, de l’ambiance de ce roman. On se retrouve donc à Malibu, face à l’immensité de l’océan pacifique, la sensation des embruns sur la peau, les pieds dans le sable et une planche de surf à la main… Mais on trouve aussi la présence d’une atmosphère plus sombre dans ce roman très bien construit, qui aborde des sujets difficiles. On suit donc la célèbre famille Riva, composée de personnages intéressants (quatre frères et sœurs), qui portent en eux une enfance et une adolescence composées de moments très éprouvants. Le roman nous permet également de découvrir l’histoire des parents des personnages dans les années 60, leur rencontre, leur mariage, la naissance de leurs enfants, la montée en célébrité du père et tout ce qui se passe par la suite. Tous ces événements qui auront une incidence sur la vie adulte de leurs enfants, et même des conséquences importantes. Le livre alterne donc entre ces moments du passé et le “présent” du récit, qui se déroule dans les années 80. Nous sommes en effet le samedi 27 août 1983. Le soir, chez Nina, l’ainée de la fratrie, une grande fête est organisée. On sait que quelque chose va se passer. Que le passé va refaire surface. Que des secrets vont resurgir. Mais que va t-il arriver ?

Il s’agit donc d’un récit intriguant. On sait que des événements particuliers vont avoir lieu ce soir là, sans savoir à quoi s’attendre. On cherche des indices tout au long du récit. On tourne les pages avec hâte. Les rebondissements sont bien présents. On est parfois surpris, et on passe par de nombreuses émotions… On a envie de connaitre la suite, de connaitre le destin des enfants Riva (auxquels je me suis attachée), ce qui fait de ce roman un véritable page-turner.

Ce récit aborde l’amour, la fratrie, la trahison, la quête de soi-même, mais aussi la compassion, la loyauté et la solidarité. J’ai aimé la façon dont ces thèmes sont traités dans ce livre, pas de manière superficielle mais au contraire d’une manière très intéressante. J’ai également beaucoup apprécié le rythme de l’histoire. Cette lecture m’a presque semblé trop rapide (même si le roman contient beaucoup de pages !) tant j’aurais aimé que le roman continue encore. J’étais immergée dans la vie de cette famille. Il s’agit d’une histoire très touchante.

Et vous, est ce que vous connaissez ce roman ? Pourrait t-il vous tenter ? Merci beaucoup pour votre lecture ! Des bisous, à bientôt !

3 commentaires sur « Les sirènes de Malibu, Taylor Jenkins Reid »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :